Connect with us

Hi, what are you looking for?

Action & Aventure

[TEST] Ghost of Tsushima : Immersion dans le Japon féodal

Sucker Punch est sûrement l’un des développeurs que j’apprécie le plus. Je suis un énorme fan des licences Sly et Infamous, licences sur lesquels j’ai passé de très bons moments. Donc dès l’instant où ils ont annoncé un nouveau jeu, j’étais impatient de mettre la main dessus. Par contre, cette fois, on change de milieu, avec Ghost of Tsushima, le développeur a décidé de faire un bon historique dans la passé, au temps de samouraïs. Ce changement de cap est troublant au vu des productions précédentes du développeur mais pas inintéressant. J’étais certain que le studio allait être capable de créer un très bon divertissement et j’étais très loin d’être déçu. Ghost of Tsushima est juste sublime.

Seul contre les mongols

Notre héros Jin SAKAI est un samouraï au service de son oncle, le Jito de l’île ( concrètement le chef ), le seigneur Shimura. Cette dernière va être envahie par une armée mongol, dirigée par Khotun KHAN, cousin fictif de Kubilai KHAN, le grand Khan des mongols et empereur de Chine. Aux côtés d’une armée de samouraïs, il va s’attaquer à cette armée pour les repousser et défendre leur île. Malheureusement, les mongols ont des techniques bien à eux et se servent de l’honneur des samouraïs contre eux. Ils parviennent donc à anéantir l’armée japonaise, capturer le Jito et blesser fortement Jin.

Ce dernier va donc se retrouver seul sur une île sous le contrôle des mongols et dont les habitants sont persécutés par les envahisseurs. Il se rend vite compte que les méthodes guerrières qu’on lui a apprises seront presque sans effet face à cette invasion. Il va donc apprendre devoir apprendre à être aussi cruel qu’eux, oublié son enseignement de samouraÏ et renié son honneur pour faire face à ce nouveau type d’ennemis.

L’intrigue de Ghost of Tsushima est très lente à démarrer, il faut un peu de temps pour qu’elle se révèle et qu’elle devienne très intéressante. L’essentiel du développement scénaristique repose sur Jin. Le héros ne cesse d’évoluer tout au long du jeu, il sera torturé par son enseignement et par les événements dont il est spectateur. Il passera son temps à devoir faire des choix pour préserver l’avenir de l’île même s’il sait qu’il risque d’y perdre son identité et son sens de la morale. Son ennemi, Khotun KHAN va d’ailleurs le pousser dans ses derniers retranchements et tout comme Jin, on va constamment le haïr et on comprendra pleinement les décisions que va prendre Jin. C’est vraiment un personnage très travaillé et il va donner un sens profond au dénouement final du jeu. Sucker Punch l’a déjà fait régulièrement avec ses précédents productions et vu la fin magnifique de Ghost of Tsushima, le studio a encore une fois répondu aux attentes.

Pour les fans d’histoire, le jeu aura aussi un véritable intérêt. Ghost of Tsushima a plusieurs similitudes avec la licence Assassins’s Creed et l’une d’entre elle, c’est la plongée dans l’Histoire. Le jeu de Sucker Punch retranscrit la culture et la période féodal du Japon. On apprend énormément de choses sur le code d’honneur des guerriers, la façon d’agir des habitants, leur rapport aux divinités etc… C’est vraiment très intéressant, surtout que c’est une période qui a été peu utilisé dans l’univers du jeu vidéo.

Perdre, apprendre, s’améliorer

Ghost of Tsushima se présente indirectement comme un RPG dans sa manière de faire progresser le joueur. Au début, Jin est assez faible, il est lent, n’a pas de vie et ses coups ne font pas beaucoup de dégâts. Le joueur est pareil, il faut qu’il prenne le temps de se familiariser au gameplay pour parer au bon moment, placer ses coups quand il y a une ouverture etc… On a vraiment cette impression de progresser au côté de notre personnage et ça rend l’expérience très immersive.

Pour ce qu’il en est du gameplay, il faut savoir qu’il évolue tout au long du jeu et que de nouvelles mécaniques apparaissent régulièrement. Au départ, on est dans un gameplay Beat Them All assez particulier. En effet, les combats reposent beaucoup sur les réflexes et la patience. On surveille nos ennemis, on contre ou on esquive son coup et on attaque quand on perçoit une ouverture. Ça demande une habitude à prendre mais c’est super agréable, c’est réactif et c’est satisfaisant quand on parvient à pleinement comprendre les mouvements de nos adversaires et dominer le combat.

Par la suite, on commence à obtenir des armes à distance comme l’arc et on apprend à tuer les ennemis furtivement. Ces deux mécaniques vont permettre à Jin de s’infiltrer dans les campements ennemis et d’éliminer tous les mongols sans se faire repérer. Concrètement, l’infiltration comme le combat classique sont bien conçus. On a énormément de possibilités pour se cacher et pour tuer les ennemis comme se cacher dans les fourrés, attaquer à travers une porte ou encore ouvrir une cage avec un animal sauvage pour créer une diversion. J’aurais juste deux points négatifs à mettre en avant : l’impossibilité de déplacer les corps qui permet aux  ennemis de comprendre qu’ils sont attaqués et l’IA des ennemis qui est parfois stupide.

Après, les mécaniques de gameplay restent globalement très bonnes et très bien travaillés. En plus, elles se renouvellent régulièrement pour tous les types d’approches : discrétion, distance ou corps à corps. Il n’y a aucune frustration et aucune lassitude, le jeu reste fun du début à la fin.

Un dernier petit détail que j’aimerais mettre en avant, c’est le repérage des missions. Je sais que l’avis des joueurs a été mitigé pour cette mécanique. Celle-ci repose sur le vent qui nous dirige vers l’objectif qu’on souhaite atteindre. Un certain nombre de personnes n’a pas trouvé ça instinctif. Alors, je suis d’accord qu’il faut un temps d’adaptation mais ça devient vite facile à prendre en main et en plus, c’est original. Personnellement, je trouve que c’était une excellente idée.

Des vacances au Japon

L’ambiance de Ghost of Tsushima est vraiment bluffante. On a vraiment l’impression de faire un voyage au Japon féodal. Les environnements sont magnifiques avec des paysages dignes d’une carte postale, la bande-son est très immersive grâce à une retranscription réaliste des différentes zones ( le bord de mer avec ses vagues notamment ) et les musiques font vraiment constamment penser au Japon. Le tout avec une ambiance globalement calme qui permet d’écouter le vent, les sons de flûte, assis sur colline et en regardant l’horizon. Tout simplement un sans-fautes.

D’ailleurs, si on ajoute les acteurs et la modélisation des personnages à notre avis sur le visuel et le son, on ne peut que rajouter des points tant les doubleurs sont dans leur rôles et les expressions faciales sont parfaitement retranscrites. Encore une fois, dans le final, ça rend les scène très intenses. Malheureusement, je ne peux pas mettre plus de 100 au score, donc je ne pourrais pas rajouter plus de points….

Du contenu et on en redemande

Tout va dépendre du joueur pour la durée de vie de Ghost of Tsushima. Pour celui qui n’est intéressé que par la campagne principale, il aura déjà 20h devant lui pour terminer le jeu. Ensuite, il y a celui qui aime en apprendre plus sur les personnages et l’univers, celui-ci pourra faire toutes les missions secondaires très bien scénarisées. Il découvrira l’histoire des compagnons de Jin SAKAI et de ce fait, la façon de se comporter des différentes classes sociales de l’époque. C’est vraiment très intéressant pour découvrir cette époque du Japon. D’ailleurs, les autres contenus rejoignent cette découverte parce qu’on peut passer son temps à explorer l’île, regarder les PNJs vaquer à leurs occupations ou encore trouver des textes qui expliqueront la vie des gens de l’époque. Bref, il y a beaucoup de choses à faire et si on est fan d’Histoire ou du Japon, on y trouvera encore plus notre compte qu’un joueur intéressé par un jeu fun et à l’intrigue bien travailler.

Conclusion

Ghost of Tsushima montre une fois de plus tout le talent du studio Sucker Punch. Il nous propose une plongée dans le passé du Japon, à une époque très peu exploitée et pourtant intéressante. Il nous montre tous les enjeux et les traditions ainsi que la place particulière de l’honneur. Mais en plus de cette retranscription historique développée, il nous montre aussi une intrigue complexe, agréable à suivre et bouleversante. C’est un jeu sublime, qui nous demandera un peu de temps pour nous accrocher mais le final en vaut clairement la chandelle.

Ghost of Tsushima

69.99€
9.8

Le Scénario

10.0/10

Le Gameplay

9.0/10

L'ambiance

10.0/10

Le contenu

10.0/10

Points positifs

  • Un héros très intéressant.
  • Une plongé dans l'histoire.
  • Un gameplay en constante évolution mais maîtrisé.
  • Une ambiance parfaite !
  • Un contenu énorme.

Points négatifs

  • Des ennemis parfois stupides.
  • Impossible de déplacer les corps.
Redjoker
Écrit par

https://www.twitch.tv/jokerdestiny Clown passionné de jeux vidéo. Je suis né avec une Gameboy, ai été baptisé avec une Nintendo 64, ai grandi avec les consoles de Sony puis été corrompu définitivement par le pc, enfin peut être...

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi Aimer

Action & Aventure

Qui ne connaît pas Spider-Man? Le super-héros aux pouvoirs d’araignée des comics Marvel. Il a fait la joie d’un certain nombre de joueurs à...

Action & Aventure

Plusieurs années après sont arrivée sur la génération précédente, Mafia II: Definitive Edition est paru récemment sur PlayStation 4. L’occasion pour nous de remettre...

Action & Aventure

D’abord reporté puis complétement disparu des écrans radars pendant de longs mois. Watch Dogs : Legion, nouvel open-world d’Ubisoft a fini par trouvé le...

Action & Aventure

Bonjour à vous tous qui faites que cette communauté a un plus par rapport aux autres. Pour mon premier test je me frotte à...