Connect with us

Hi, what are you looking for?

Action & Aventure

[TEST] Darksiders, la Guerre et l’Apocalypse

Les quatre cavaliers de l’Apocalypse sont des personnages très connus dans la culture générale. Ils incarnent la venue de la fin du monde et sont là pour veiller à sa réalisation. Dans Darksiders, on incarne le cavalier de la Guerre qui vient sur terre parce qu’il a été appelé pour prendre part à l’apocalypse. Le joueur sera dans un gameplay beat them all qui fera beaucoup penser à God Of War tant dans sa violence que dans les thèmes qu’il va aborder. Reste à voir si c’est aussi jouissif et intéressant que la licence de Sony.

La Guerre, au mauvais endroit, au mauvais moment :

War a été invoqué parce qu’il pense que l’Apocalypse a été déclenché. Il se retrouve donc sur Terre au milieu d’un affrontement entre les anges et les démons. Mais étrangement, les autres cavaliers ne sont pas là et les soldats angéliques et démoniques sont étonnés de le voir sur place. Il semblerait qu’il n’était pas supposé être là et que ce soit sa venue qui ait déclenché la fin du monde. De ce fait, il est accusé d’avoir provoqué l’Apocalypse mais plaidant son innocence, le conseil lui accorde le bénéfice du doute et l’autorise à trouver le véritable coupable. War retourne donc sur Terre et part en quête pour trouver les raisons de la fin et ce qui se cache derrière.

En soit, le scénario de Darksiders aurait pu être intéressant. Très peu de jeux exploitent le mythe des cavaliers de l’apocalypse, l’intrigue est donc original et peut s’avérer très intéressante dans cette modernisation du mythe. Malheureusement, Darksiders est assez avare en détails et prévisible, une petite déception s’installe donc quand on arrive à la fin du jeu même si le charisme du personnage principal et de quelques autres parvient à rehausser l’avis global.

Un beat them all classique mais efficace :

Darksiders ne réinvente pas le genre du Beat Them All. On se retrouve, encore une fois, sur un gameplay très proche d’un God Of War avec ses vagues d’ennemis à appréhender, les patterns à comprendre, l’exploitation de combo, les phases de plate-forme et les énigmes. Malgré ce côté classique, le jeu reste très agréable parce que cette reprise est très bien faite.

En effet, le gameplay est nerveux, on nous demande de bien comprendre les ennemis pour les affronter et les vaincre de la meilleure des manières. Il faut aussi avoir des bons réflexes car certains ennemis offrent un challenge intéressant et surtout, la rapidité d’exécution des combos offrent une sensation de montée en puissance très jouissive. Les codes sont donc respectés de la meilleure des manières.

Le seul petit bémol se retrouve dans les énigmes qui sont assez simples. C’est dommage parce que ça donne une impression de perte de temps. Globalement, on va rapidement comprendre le schéma de l’énigme et la manière de la résoudre mais souvent, il faudra passer par des passages très longs avec des allers-retours, des objets lourds à déplacer qui nous ralentiront et des animations inutiles. Le tout prendra beaucoup de temps et nous fatigue rapidement parce que dès qu’on voit une énigme, on va se dire qu’on va y passer 20 min alors que ça pourrait être plus court surtout qu’elles sont faciles. Et devinez quoi ? Le jeu comprend beaucoup de phases de puzzles ( ou c’est moi qui ait eu cette impression parce que ça m’avait vraiment lassé sur la fin ).

Des graphismes arcade mais des acteurs d’exception !

Darksiders a déjà un certain âge donc il accuse un vieillissement graphique important mais il reste très beau visuellement bien qu’assez grossier, un peu dans le genre cartoon avec des personnages difformes ou aux traits exagérés. C’est assez sympa mais un peu passe-partout en soit, il y pas de grosse originalité graphiquement et c’est aussi le cas dans la bande-son parce que les thèmes sont oubliables. L’ambiance globale reprend donc le constat sur le reste du jeu : c’est classique.

Bon il y a quand même quelques bugs sonores à signaler notamment des baisses de son importantes à certains moments ( je m’étais vraiment demandé si c’était mon pc mais en fait non ) mais c’est rien de bien choquant.

Par contre, les développeurs ont réussi à accueillir de très bons acteurs sonores pour le doublage. Nous avons notamment Mark Hamill qui double l’un des personnages mais il faut pouvoir mettre en place la VO. En soit, c’est un très bon point parce qu’ils font vivre les personnages et contribuent à leur charisme.

Du remplissage, trop de remplissage… :

Darksiders se finit en 20h environs mais le jeu aurait pu être plus court sans perdre de l’intérêt, bien au contraire. Les développeurs ont décidé de nous faire faire régulièrement des allers-retours pour chaque objectif, ce qui devient très vite lourd. Au début, on ne le sent pas mais au fur et à mesure, ça devient très lassant, on se retrouve à souffler quand un PNJ nous dit qu’il faut réunir quatre objets pour continuer la quête parce qu’on sait d’avance qu’ils sont répartis sur toute la carte du jeu et malheureusement, on a constamment raison. C’est dommage parce que ça ne donne vraiment pas envie de refaire le jeu pour chercher tous les éléments additionnels à récupérer notamment pour avoir l’armure ultime ou encore pour le faire avec un mode de difficulté plus élevé.

Conclusion :

Si Darksiders est un jeu classique dans son genre, cela ne l’empêche pas d’être un bon jeu, avec des bonnes idées et un univers intéressant. Il faut juste espérer que les opus suivants vont développer une identité propre et qu’ils ne traineront pas inutilement en longueur.

Darksiders

2.95
7.1

Le Scénario

7.0/10

Le Gameplay

8.0/10

Les Graphismes

7.0/10

La Musique

7.5/10

La Contenu

6.0/10

Points positifs

  • Des personnages charismatiques.
  • Un gameplay classique mais efficace.
  • Mark Hamill

Points négatifs

  • Un univers peu exploité.
  • Des énigmes simples...
  • ...et tellement longues et trop nombreuses.
  • Une durée de vie rallongée artificiellement.
Redjoker
Ecrit par

https://www.twitch.tv/jokerdestiny Clown passionné de jeux vidéo. Je suis né avec une Gameboy, ai été baptisé avec une Nintendo 64, ai grandi avec les consoles de Sony puis été corrompu définitivement par le pc, enfin peut être...

Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi Aimer

Action & Aventure

Plusieurs années après sont arrivée sur la génération précédente, Mafia II: Definitive Edition est paru récemment sur PlayStation 4. L’occasion pour nous de remettre...

Action & Aventure

Si vous voulez découvrir un jeu mêlant humour et ambiance d’Halloween, tout en contrôlant un squelette en guise de héros, ce jeu est fait...

Journal

Après 10 ans de bons et loyaux services il est temps de dire au revoir à FragStorm.com afin qu’il laisse la place à PlayTest.fr....

Action & Aventure

Qui ne connaît pas Spider-Man? Le super-héros aux pouvoirs d’araignée des comics Marvel. Il a fait la joie d’un certain nombre de joueurs à...