Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ratchet & Clank: Rift Apart
Ratchet & Clank: Rift Apart

Action & Aventure

[TEST] Ratchet & Clank: Rift Apart

Ratchet & Clank: Rift Apart est enfin arrivé entre nos mains et autant dire qu’il ne nous a pas déçu, bien au contraire!  Une réalisation soignée, un gameplay polish, des environnements incroyables et une histoire prenante, autant dire que tous les ingrédients d’un bon jeu sont réunis, il ne reste plus qu’à voir si la sauce prend… 

Ratchet & Clank et moi c’est une longue histoire d’amour qui remonte au premier volet, paru en 2002 sur PlayStation 2. Depuis, il ne me semble pas avoir raté un seul épisode (hors ceux sortis sur consoles portables). Je suis un grand fan de cette licence qui a toujours réussie à évoluer tout en conservant les éléments qui la caractérisent. Voilà donc près de 20 ans et 14 jeux que le Lombax et son fidèle acolyte robotique parcourent la galaxie en quête de boulons. Mais alors peut on commencer ce Ratchet & Clank: Rift Apart sans avoir fait les 13 jeux précédant? Et bien oui, complètement. Si c’est votre premier Ratchet vous ne vous sentirez pas largué un instant. D’ailleurs le jeu s’ouvre sur une grande parade qui célèbre l’historique de la franchise, moyen habille de mettre le pied à l’étrier aux nouveaux joueurs tout enchainant les clins d’œil à destination des plus anciens.

Ratchet into the Ratchetverse 

Décidément l’exploration de la théorie du multivers et à la mode depuis quelques années, autant à Hollywood que dans les jeux vidéo. Et c’est bien sur cette théorie que Ratchet & Clank: Rift Apart  base tout son scénario. Sans trop vous spoiler, sachez simplement que Ratchet et Clank vont se retrouver bien malgré eux à explorer une version alternative de leur univers. Ce qui permettra à Ratchet de faire progresser la quête personnelle qui l’anime depuis le premier jeu : trouver d’autres Lombax (espèce disparue dont il est le dernier représentant). L’histoire est très interessante à suivre, pleine de rebondissement et plutôt bien écrite. De plus les dialogues sont bardé d’un humour franchement bienvenu qui fera sourire petits et grands.

Une réalisation au poil

Bon, on ne va pas y aller avec le dos de la cuillère, la réalisation est clairement un point fort de ce nouveau fer de lance de la machine PlayStation. A vrai dire ce n’est pas réellement une surprise, les trailers nous laissaient déjà entrevoir une audace visuel et un rythme général qui laissaient abasourdi. Et bien force est de constaté que cet émerveillement n’avait rien de propre aux trailers mais dure bien sur l’ensemble du jeu. Tout est vraiment magnifique, chaque décors, chaque personnage, chaque effet visuel ou sonore a bénéficier d’un travail minutieux permettant d’aboutir à un résultat somptueux. Clairement, dès la première planète l’on se surprend sois même à se perdre volontairement pour admirer les détails de la vie artificielle mis en place par Insomniac Games.

Le seul point négatif que j’aurais à reprocher à la réal tient en sa bande son que je trouve très (trop?) discrète. La musique accompagne l’action mais se fait souvent oubliée. Un jeu aussi impressionnant et abouti mériterait une vraie pièce musicale composée spécialement en son honneur.

Un gameplay simple et nerveux

Passons à présent au gameplay. Ici, pas de surprise, les fans de la saga retrouveront très vites leurs repères tant le gameplay reste inchangé. Au programme : un arsenal toujours aussi diversifié et loufoque (allant de la fameuse clé au mythique T.E.L.T), les gadgets habituels et quelques nouveaux (bien souvent mis en valeur par de magnifiques effets visuels) et une floppée d’ennemis. Mais le combat ne fait pas tout et cet opus fait aussi la part belle à l’exploration sous de nombreuse formes. D’ailleurs la maniabilité de Ratchet est excellente et réactive, aussi bien pendant les phases de plateforme que pendant les combats.

La durée de vie de ce Ratchet & Clank: Rift Apart est dans la moyenne haute de ce qui se fait en ce moment. Il va s’en dire que nous aurions aimé avoir un peu de rab tant notre trio de personnage fonctionne bien. La suite se fait déjà attendre!

Enfin au registre des points négatifs je noterais simplement une sous utilisation de la manette DualSense, en effet, pour un jeu faisant office de vitrine technologique de la PS5, je m’attendais à des feedbacks haptiques de la même qualité que ceux illustrés dans Astro’s Platroom (qui sont juste dingues).

Ratchet & Clank: Rift Apart

69.99€
9.1

Histoire

8.0/10

Gameplay

9.5/10

Ambiance

10.0/10

Durée de vie

8.0/10

Plaisir de jeu

10.0/10

Points positifs

  • Une jeu magnifique
  • Un énorme plaisir de jeu
  • Un humour omniprésent
  • Un scénario bien écrit
  • Un vrai jeu feel good

Points négatifs

  • Une Dualsense sous exploitée
Charlead
Écrit par

Game Designer dans un fantastique studio parisien. Passionné par toutes formes d'hybridation des arts visuels et de la narration. Ex Chercheur sur les liens de mise en scène échangés entre cinéma et jeux vidéo.

Clique pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi Aimer

Action & Aventure

Qui ne connaît pas Spider-Man? Le super-héros aux pouvoirs d’araignée des comics Marvel. Il a fait la joie d’un certain nombre de joueurs à...

Action & Aventure

Plusieurs années après sont arrivée sur la génération précédente, Mafia II: Definitive Edition est paru récemment sur PlayStation 4. L’occasion pour nous de remettre...

Action & Aventure

D’abord reporté puis complétement disparu des écrans radars pendant de longs mois. Watch Dogs : Legion, nouvel open-world d’Ubisoft a fini par trouvé le...

Action & Aventure

Bonjour à vous tous qui faites que cette communauté a un plus par rapport aux autres. Pour mon premier test je me frotte à...