Connect with us

Hi, what are you looking for?

Action & Aventure

[TEST] Darksiders 2, la mort se promène !

Après le succès du premier Darksiders, THQ remet le couvert en passant au second cavalier de l’Apocalypse : Death. La série se dirige vers une quadrilogie, chaque opus mettant en scène un nouveau cavalier. Death est assez différent de War, tant dans son attitude que dans ses capacités mais aussi dans son gameplay. Tandis que le premier opus était plutôt un Beat Them All, celui-ci est plutôt de l’ordre de l’action RPG. Ce changement de cap n’est pas une mauvaise idée et s’il est bien amené, peut s’avérer intéressant pour les futurs opus car on se situerait en face de 4 jeux bien différents les uns des autres tout en étant des suites. J’avais déjà fait un test sur le premier opus et j’avais bien souligné qu’il était très classique dans son approche du Beat Them All, le fait qu’on change de genre peut déclencher un vent de fraicheur.

La mort en chasse

Death, le plus puissant des cavaliers de l’Apocalypse est en quête pour sauver son frère War du châtiment suite au déclenchement de l’Apocalypse dont il est accusé. Son objectif est simple, il veut restaurer l’humanité pour mettre un terme à la fin du monde, il va donc circuler dans différents mondes pour trouver l’arbre de vie.

Le scénario est assez simple en soit mais il est plus étoffé que le premier. Dans mon premier test sur la série, j’avais parlé du fait que l’univers n’était pas assez développé, ni le background des cavaliers et que c’était vraiment dommage au vu du potentiel. Dans Darksiders 2, on évoque l’origine des quatre, on apprend notamment qu’ils sont des Nephilims, des êtres à moitié démon et à moitié ange mais aussi qu’ils sont les derniers représentants de cette espèce. En effet, les Nephilims se sont rebellés contre tout le monde parce que l’Eden avait été donné aux humains. Ainsi les quatre cavaliers ont décidé de trahir leur espèce, en servant le conseil ardent qui leur proposait un pouvoir énorme. Cela a permis de préserver l’équilibre de la création mais Death vit avec la culpabilité de cette trahison.

En soit, le développement des personnages et de l’univers est vraiment très intéressant, tout comme le charisme de Death. Il est très différent de son frère car il est prêt à tout pour le sauver. Il pense à lui-même et à sa fratrie avant les autres, quitte à faire des actions discutables. C’est l’anti-héros par définition et c’est clairement lui qui donne tout l’intérêt à l’intrigue. Par contre, le scénario de l’opus est basique. Pour donner une idée, on va avoir 5 min de scénario pour 2h de jeu et c’est souvent des dialogues sans grand intérêt sauf quand on parle du passé du personnage et des cavaliers.  Je le redis, c’est Death qui porte l’histoire et qui rend les phases de scénario intéressante.

Un action-RPG efficace mais une overdose de donjons 

Darksiders 2 est un mélange d’action RPG et de Beat Them All. Tout comme le premier opus, on ne peut s’empêcher de penser à un God of War dans la brutalité des coups et dans la fluidité des mouvements : attaque, esquive, contre, le tout s’enchaînant parfaitement. Mais par contre, on ajoute à tout cela une dimension RPG importante avec l’augmentation de niveau et l’ajout d’équipement. Death va donc pouvoir bénéficier d’amélioration en gagnant de l’expérience mais aussi de s’orienter sur un gameplay spécifique. En effet, les équipements vont avoir plusieurs effets : rapidité, plus de pvs, plus de puissance etc… Ainsi, cette nouvelle dimension ajoutée au gameplay va permettre au joueur de choisir sa manière de jouer, ce qui rend l’expérience bien plus intéressante.

Concernant le gameplay en jeu, comme je l’ai déjà dit, ça s’applique très bien mais ça ne veut pas dire qu’on est tout puissant face aux ennemis surtout face aux boss . En effet, ces derniers ont des patterns spécifiques à étudier sous peine de se prendre une attaque dévastatrice. Il sera donc nécessaire de bien les analyser et ensuite d’avoir les bons réflexes pour les achever. Le seul bémol au niveau des mécaniques, c’est le cheval, en soit, il y a rien à dire sur son utilisation, c’est aussi fluide que pour le reste. Par contre, son utilisation est anecdotique, il sert principalement à passer d’un point A à un point B, on aurait aimé un meilleur usage du compagnon d’un cavalier de l’Apocalypse.

Tout comme le premier opus, Darksiders 2 comprend son lot d’énigmes. Elles sont plus compliquées que celle de son ainé et plus longues. L’inconvénient, c’est qu’elles sont aussi plus nombreuses et autant, j’aime les casse-têtes et les donjons, en plus, il y a de bonnes mécaniques à gérer dans Darksiders 2 mais il y en a clairement beaucoup trop. Au bout d’un moment, on souffle dès qu’on voit un donjon arriver, ce qui gâche l’expérience de jeu.

Des graphismes cartoon sympathiques 

Darksiders 2 a vieilli mais il reste jolie visuellement. Disons que ça se voit que ceux sont d’anciens graphismes mais on ne trouve pas le jeu moche. Par contre, les décors sont vraiment agréables et diversifiés, on visite plusieurs mondes avec chacun sa propre identité et c’est parfaitement retranscrit visuellement.

Le modélisation des personnages est particulière, elle est assez grossière mais de type cartoon comme Warcraft par exemple. Il faut apprécier le style, personnellement, c’est un visuel que je trouve sympa parce que l’exagération au niveau des corps est souvent en rapport avec le caractère du personnage. On parvient donc plus facilement à comprendre les personnages et si on ajoute le bon jeu des acteurs, on a vraiment des personnages qui respirent le charisme.

Pour le reste de la bande-son, les thèmes sonores sont absolument exceptionnels, la musique accompagne parfaitement les différentes scènes et surtout les combats de boss. J’ai rarement vu des jeux qui avaient été capables de rendre à ce point un combat épique à travers la musique et Darksiders 2 l’a fait avec brio.

Une bonne durée de vie mais ponctuée par des bugs 

Darksiders 2 se finit en 30 heures environs pour la campagne principale. Mais pour les adeptes du 100%, il y a la possibilité de faire plusieurs missions secondaires, scénarisées ou bien juste pour récupérer de l’équipement. C’est notamment à travers les objectifs secondaires qu’on peut obtenir l’armure ultime de Death. En clair, il y a de quoi s’occuper mais malheureusement, ce sera pas forcément agréable parce qu’il faut compter certains bugs notamment des crashs du jeu qui vont rendre l’expérience plus longues et pénibles.

Conclusion 

Darksiders 2 permet à la licence d’avoir son identité, en proposant un gameplay nettement moins classique que son ainé. Si certains défauts, comme la trop grande présence de donjons dans le jeu, sont encore présents, l’expérience globale est très sympathique et on apprécie de suivre Death dans son périple. Maintenant, je suis particulièrement impatient de voir les prochains cavaliers et leur jeu.

Darksiders 2

2.25
8.4

Scénario

8.0/10

Gameplay

8.5/10

Ambiance

9.0/10

Contenu

8.0/10

Points positifs

  • Un univers développé et intéressant...
  • Death, un charisme mortel !
  • Un gameplay original, qui s'adapte aux joueurs.
  • Des thèmes sonores épiques et géniaux.
  • Des graphismes cartoon...

Points négatifs

  • ...mais l'intrigue du jeu est très simple.
  • Trop de donjons.
  • Un cheval sans intérêt.
  • Des bugs.
  • ...qui ne plairont pas à tout le monde.
Redjoker
Ecrit par

https://www.twitch.tv/jokerdestiny Clown passionné de jeux vidéo. Je suis né avec une Gameboy, ai été baptisé avec une Nintendo 64, ai grandi avec les consoles de Sony puis été corrompu définitivement par le pc, enfin peut être...

Cliquez ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi Aimer

Action & Aventure

Qui ne connaît pas Spider-Man? Le super-héros aux pouvoirs d’araignée des comics Marvel. Il a fait la joie d’un certain nombre de joueurs à...

Action & Aventure

D’abord reporté puis complétement disparu des écrans radars pendant de longs mois. Watch Dogs : Legion, nouvel open-world d’Ubisoft a fini par trouvé le...

Action & Aventure

Plusieurs années après sont arrivée sur la génération précédente, Mafia II: Definitive Edition est paru récemment sur PlayStation 4. L’occasion pour nous de remettre...

Action & Aventure

Bonjour à vous tous qui faites que cette communauté a un plus par rapport aux autres. Pour mon premier test je me frotte à...