Connect with us

Salut, que cherchez-vous?

Action & Aventure

[TEST] The Simpsons sur PS3, le rire jaune

The simpsons! Créée par Matt Groening et diffusée depuis le 17 décembre 1989 sur la chaîne américaine Fox, le succès de la série aux petits personnages jaunes à l’humour gras n’est plus à faire.

Décliné dans tous les sens depuis des lustres, le Jv a eu l’occasion d’accueillir de nombreux opus ( mauvais pour la plus part ). L’un deux mérite cependant qu’on s’y attarde …

Il y a quelques années, j’avais eu l’occasion de tester la démo, je m’étais promis de me procurer le jeu complet à prix réduit, il m’aura fallu pas mal de temps pour l’obtenir à un prix « normal », sa quotte ayant augmentée fortement ces dernières années.

Difficile de vous résumer un scénario aussi complexe que celui-ci. Pour faire simple, la famille Simpson va se retrouver doter de pouvoir directement sortis d’un Jv et devra faire face à de nombreuses menaces. Dans le style d’un épisode spécial d’Halloween, le scénario partira dans tous les sens et vous proposera plusieurs chapitres tout aussi différents les uns que les autres.

La profondeur du scénario ne réside pas dans sa trame principale, qui n’est finalement d’un prétexte à aborder un maximum d’univers, avec un maximum de personnage, mais bien dans sa qualité d’écriture et de son humour ravageur.

Difficile de ne pas spoiler, mais sachez que vous rencontrerez / affronterez les personnages les plus ridicules / célèbres de la série. Cette variété de mondes permettra également de ne pas installer une certaine lassitude dans votre expérience de jeu.

C’est également plus de 40 minutes d’épisodes animés inédits qui vous attendent et qui agrémenteront votre progression, un régal pour les fans.

Graphiquement, le jeu se montre très inégal dans son ensemble. La production souffre d’un aliasing permanent et assez dérangeant. Le cel shading est relativement fidèle mais en comparaison avec la charte graphique de l’anime, les textures affichées semblent un peu trop légères. Les cinématiques qui utilisent le moteur du jeu sont, pour la plus part, visuellement mauvaises.

Dans l’ensemble, on se retrouve ici face à une production qui TENTE de se rapprocher de l’anime mais qui, suite aux contraintes techniques, n’y arrive pas. Les balades dans Springfield ne font que confirmer ce sentiment et ajoutez à cela une chute régulière de framerate dans certains chapitres.

La jouabilité est sans doute le gros point faible du titre. Vue à la troisième personne, la production se perd dans une variété de gameplay partiellement maîtrisée. Bart misera tout sur son agilité, Homer sur son côté bourrin, Marge rassemblera les foules et Lisa utilisera sa foi pour parcourir les niveaux. Rien n’est vraiment bon, mais rien n’est vraiment mauvais non plus. On se retrouve ici à la limite d’éteindre la console à cause de problèmes de jouabilité. Le nombre d’imprécision se multipliera au fur et à mesure de votre avancée. Le soucis le plus dérageant et finalement, le plus présent, reste la caméra.

geims
Écrit par

Membre actif depuis 2014, adorateur de Metal, Hard Rock, Punk & Co. Grand fan de JV depuis 25 ans, tous supports confondus.

1 Commentaire

1 Comment

  1. Totaya17

    Totaya17

    18 avril 2018 at 10 h 46 min

    J’avais adoré ce jeu quand il est sorti. Un des rares jeux de la licence qui est tout à fait correct.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu Pourrais Aussi Aimer

Action & Aventure

Qui ne connaît pas Spider-Man? Le super-héros aux pouvoirs d’araignée des comics Marvel. Il a fait la joie d’un certain nombre de joueurs à...

Journal

Après 10 ans de bons et loyaux services il est temps de dire au revoir à FragStorm.com afin qu’il laisse la place à PlayTest.fr....

Action & Aventure

Quelques mois avant la sortie de Castlevania Anniversary Collection, dont nous vous parlions dans la première partie du présent dossier, Konami gratifiait les joueurs...

Action & Aventure

13 juin 2016, Hideo Kojima arrive comme un roi sur des dalles de lumières ainsi qu’une musique épique pour nous annonce un “I’m back”...