Connect with us

Salut, que cherchez-vous?

Action & Aventure

Test de Lost Reavers : un F2P sur Wii U

La Wii U a accueilli un Free To Play il y a de ça quelques mois. Un jeu pouvant se jouer jusqu’à 4 joueurs en ligne en coopération, où le but est de traverser divers niveaux et de récupérer des trésors. Un concept pourtant vu et revu, qui aurait pu être amusant et fun à jouer, mais il en est tout autre, malgré quelques bonnes idées.

Un scénario quasi inexistant

Au lancement du jeu, vous aurez un petit speech écrit qui défilera sur un fond noir, vous expliquant l’histoire du jeu. Pour faire simple, nous sommes ici en 2075, et les ressources naturelles de la planète sont épuisées. Pour pallier ce problème, des reliques ont été trouvées, et elles contiennent beaucoup d’énergie. Ces dernières sont présentes dans toute l’histoire, à différentes époques. Mais elles ont un pouvoir nocif, qui fait que rares sont les personnes immunisées, et ce sont elles qui devront partir les récupérer… Ce sont les Lost Reavers, d’où le nom du jeu.

Et ça n’ira pas plus loin, aujourd’hui du moins. Nous avons donc ici une histoire basique dont on entendra plus parler, qui aurait peut-être méritée à être développée en jeu, pour comprendre comment l’humanité a-t-elle pu arriver à ce point-là, ou tout simplement une évolution du scénario au fil du jeu.

Les personnages jouables.

Des graphismes clairement en retard

Le jeu a beau être gratuit, il n’est pas joli.

Les textures utilisées ne sont pas belles, il n’y a pas beaucoup de détails dans la plupart des décors (qui ne sont pas nombreux qui plus est), et comme si ça ne suffisait pas, on peut apercevoir de l’aliasing tout au long du jeu… Par ailleurs, le jeu souffre de chute de framerate lorsqu’il y a un peu trop d’ennemis à l’écran… Qui eux-mêmes ont une modélisation plus que passable, même pour de la Wii U. Les boss, bien que peu nombreux, ainsi que la modélisation des personnages joués, sauvent un peu les meubles, sans plus.

Un boss.

Un gameplay pas folichon

On joue à la troisième personne pour trois des quatre personnages. Le dernier, Dwayne, se joue à la vue FPS.

Vous l’aurez compris, chaque personnage se joue de manière un peu différente, chacun ayant ses spécialités. Pour commencer, je vais parler des commandes globales, communes à tous les personnages. Vous pouvez faire une roulade pour esquiver les coups, un autre bouton sert à recharger, vous pouvez également frapper au corps à corps avec tout le monde, utile pour se dégager si vous jouez un tireur, et si vous craignez de ne pas savoir viser correctement, un bouton vous aidera à viser l’adversaire sans pour autant viser la tête, car oui, il est possible de faire des tirs dans la tête, ce qui augmente vos dégâts, et enfin il est possible de faire diverses actions dans les stages, j’en parlerais plus loin.

Intéressant sur le papier, il s’avère que le jeu en devient rapidement ennuyant. Je vais prendre l’exemple de Sayuri, un personnage qui se bat surtout au corps à corps. Bien que possédant une arme à feu, son gameplay avec l’épée se résume aux coups normaux et forts, sur deux boutons différents. Votre attaque normale frappera deux fois, et votre coup plus puissant, une fois… et c’est tout. Vous débloquerez plus tard via des points de compétence quelques coups supplémentaires, mais les possibilités de combo resteront sérieusement limitées. Couplé à un gameplay plutôt lent, la lassitude prendra rapidement le pas sur l’amusement.

Et comme je le disais à l’instant, vous obtiendrez des points de compétence en gagnant des niveaux, avec la possibilité de remettre à zéro son arbre si l’on pense s’être trompé. Excepté les nouvelles attaques qui sont surtout des prolongations de vos coups existants, il est possible d’augmenter les dégâts, les munitions, etc… et ce même si vous changez l’arme en question. Notez la possibilité d’augmenter la vie de votre personnage par ailleurs, ou la vitesse à laquelle vous ranimez un allié. Un arbre de compétence classique mais correct.

Vous pouvez également améliorer chaque arme individuellement en utilisant des matériaux, qui aura pour conséquence d’augmenter les dégâts. Et enfin, la possibilité d’obtenir des armes via le laboratoire, en utilisant des puces… Bien que ce procédé risque de vous prendre du temps.

Le lobby.

Venons-en maintenant aux différents niveaux du jeu, et vos objectifs. Ce dernier sera toujours le même, c’est-à-dire de trouver la relique et de la ramener à un point précis, à l’exception des événements qui peuvent demander de faire autre chose, comme de protéger une structure. Pour se faire, nombre d’ennemis vous barreront la route, ainsi que des pièges (comme des piques sortant du sol). Chaque salle vous donnera une mission différente à accomplir, comme de tuer tous les monstres ou de décrypter une borne, où il vous faudra rester appuyé sur un bouton et attendre. Le côté multijoueur ici prend tout son sens, car pendant que vous êtes occupé, vos alliés devront vous protéger.

Il est possible par ailleurs de trouver des trésors dans le niveau en cassant divers objets, vous octroyant des armes, ou de la monnaie, nommée médaille, utilisable en magasin.

Notez une petite part d’aléatoire, le stage ne sera pas toujours le même, car vous ne commencerez pas au même endroit… Mais on en aura vite fait le tour, à raison de 2-3 spawns différents uniquement.

Et comme le gameplay en lui-même n’est pas très passionnant, ici aussi au bout de quelques parties l’ennui fera surface.

La vue FPS de Dwayne.

Un contenu maigre

Il n’y a pas grand chose à faire dans le jeu.

Vous n’aurez que trois environnements différents, dont deux qui possèdent une seconde version, qui sont débloqués au niveau 15, ce qui fait un total de 5 stages se terminant en une dizaine de minutes. Vous serez donc obligé de refaire les mêmes niveaux encore et encore malgré l’aléatoire, pour gagner de l’expérience, et débloquer des versions plus difficiles de ces stages.

Un petit mot sur le cash shop, Free To Play oblige. Ce dernier ne sert qu’accélérateur dans le jeu, mais en aucun cas ne donnera un avantage impossible à avoir en jouant normalement.

La relique.

La bande son

Ici aussi le jeu s’en tire très mal. Les musiques ne sont pas nombreuses, et on les oubliera bien vite tellement elles sont quelconques.

Et le jeu manque cruellement d’une réelle ambiance sonore. Les ennemis ne font quasiment aucun bruit, vous n’entendrez que vous et vos alliés.

Totaya17
Écrit par

Touche-à-tout dans les jeux vidéo avec une préférence pour les RPG.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu Pourrais Aussi Aimer

Action & Aventure

Qui ne connaît pas Spider-Man? Le super-héros aux pouvoirs d’araignée des comics Marvel. Il a fait la joie d’un certain nombre de joueurs à...

Journal

Après 10 ans de bons et loyaux services il est temps de dire au revoir à FragStorm.com afin qu’il laisse la place à PlayTest.fr....

Action & Aventure

Quelques mois avant la sortie de Castlevania Anniversary Collection, dont nous vous parlions dans la première partie du présent dossier, Konami gratifiait les joueurs...

Action & Aventure

13 juin 2016, Hideo Kojima arrive comme un roi sur des dalles de lumières ainsi qu’une musique épique pour nous annonce un “I’m back”...